Communication, lettres et sciences du langage

Communication, lettres et sciences du langage est une revue scientifique étudiante diffusée exclusivement en ligne, publiant des travaux d'étudiantes et d'étudiants des 2e et 3e cycles universitaires des disciplines associées à la communication, à la littérature et aux sciences du langage. La revue est publiée une fois par année.

Mise sur pied au Département des lettres et communications de l'Université de Sherbrooke, Communication, lettres et sciences du langage veut favoriser la collaboration interdisciplinaire, caractère inhérent à la recherche du XXIe siècle.

Vol 7, no 1, septembre 2013

 Présentation du numéro

 Aller au sommaire

Présentation

Ce septième volume de la revue Communication, lettres et sciences du langage aborde la communication, la linguistique et la littérature sous plusieurs aspects originaux avec ses sept articles aux sujets fort diversifiés.

Dans la section communication, Christophe Duret s’intéresse aux jeux de rôle participatifs en environnement virtuel et en communauté herméneutique conflictuelle. Plus précisément, le chercheur met au jour l’expérience ludique des joueurs dans le cadre d’un jeu de rôle adapté d’une œuvre romanesque de science-fiction.

En littérature, Paul Kawczak analyse les deux premiers recueils d’Herménégilde Chiasson (Mourir à Scoudouc, Rapport sur l'état de mes illusions) à la lumière de l'idée d'émergence : lyrique, poétique et politique.

Dans le même domaine, Marise Chartrand cherche à comprendre comment sont représentées les classes sociales dans le roman Les Mystères de Montréal (Berthelot 1879), et plus particulièrement la langue qui leur est attribuée.

En outre, Ida Iwaszko aborde la réception de l’Antiquité dans la littérature de jeunesse contemporaine, une période qui semble répondre à un besoin des jeunes lecteurs.

Quant à la section sciences du langage, elle propose d’abord une recherche de Safa Zouaidi sur le mouvement et l’affect par une analyse syntactico-sémantique des constructions à complémentation de lieu ou de cause.

Rim Ben Yacoub partage ensuite sa réflexion sur le type de corpus à choisir pour l’analyse du recours à l’analogie dans le langage quotidien, dans le cadre d’une étude contrastive entre le français et l’arabe tunisien.

Enfin, Elizabeth Saint étudie les attitudes à l’égard de l’emprunt à l’anglais au Québec et en France dans le domaine de l’informatique.

Voici donc, pour une septième année, un volume de Communication, lettres et sciences du langage qui donne encore tout son sens au mot interdisciplinarité.

 

Sommaire

 Télécharger la revue au complet (PDF - 1357 ko)

Communication

Jeux de rôle participatifs en environnement virtuel et en communauté herméneutique conflictuelle : l’expérience ludique des joueurs dans les jeux de rôle goréens
Christophe Duret

Lettres

Mourir à Scoudouc, Rapport sur l'état de mes illusions d'Herménégilde Chiasson : Émergence lyrique, Émergence politique, Émergence poétique
Paul Kawczak

Les Mystères de Montréal: La mise en scène d'une langue
Marise Chartrand

Réception de l'Antiquité dans la littérature de jeunesse contemporaine
Ida Iwaszko

Linguistique

Mouvement et affect : analyse syntactico-sémantique des constructions à complémentation de lieu ou de cause
Safa Zouaidi

Quel corpus pour l'étude des emplois analogiques dans le cadre du contrastif?
Rim Ben Yacoub

Les attitudes à l'égard de l'emprunt à l'anglais au Québec et en France : Le cas du domaine informatique
Elizabeth Saint